Vaste coup de filet contre les cryptomonnaies

Les régulateurs financiers de plusieurs États américains et provinces canadiennes ont annoncé lundi avoir lancé un vaste coup de filet à l’encontre de collectes de fonds par émission de cryptomonnaies (ICO) ayant abouti à l’ouverture de 70 demandes d’informations et enquêtes et de 35 actions en justice.

Plus de 40 membres de l’Association nord-américaine des autorités en valeurs mobilières (NASAA) ont participé à ce projet baptisé «Operation Cryptosweep» (Opération coup de balai sur les crypto) et se sont engagés avec la constitution d’un groupe de travail en avril.

«L’exploitation grandissante de l’univers des cryptomonnaies par des malfaiteurs est une menace importante pour les investisseurs lambda aux États-Unis et au Canada et les membres de la NASAA veulent combattre cette menace», a justifié Joseph Borg, responsable de l’association cité dans un communiqué.

<«En dépit d’une série d’avertissements lancés au grand public par les autorités réglementaires à tous les niveaux, les +cryptocriminels+ doivent savoir que les autorités au niveau local engagent des mesures rapides et efficaces pour protéger les investisseurs de leurs escroqueries et combines», a-t-il ajouté.

Les autorités ont identifié plusieurs centaines d’ICO dans leur phase finale de préparation avant leur lancement, ont examiné «nombre d’entre elles» et ont estimé que certaines nécessitaient l’ouverture d’une enquête.

«Les mesures annoncées (ce jour) ne sont que le sommet de l’iceberg», a assuré M. Borg en soulignant que le groupe de travail avait recensé environ 30.000 noms de domaines pour des sites internet liés aux cryptomonnaies.

Les ICO ont gagné en popularité l’an dernier au fur et à mesure que s’envolaient les cours du bitcoin et des autres grandes devises virtuelles, et sont surveillées de près par les régulateurs dans le monde.

Le gendarme américain des marchés financiers au niveau fédéral, la SEC, a aussi engagé ces derniers mois des poursuites contre plusieurs de ces opérations et alerte régulièrement les investisseurs des risques de fraude.

Certains se laissent en effet parfois convaincre par les promesses d’un simple prospectus (white paper) publié sur un site internet et présentant une stratégie censée déboucher sur des gains élevés.

«Toutes les ICO et autres investissements liés aux cryptomonnaies ne sont pas frauduleux, mais, mais nous encourageons vivement les investisseurs à faire preuve de la plus grande prudence» à leur encontre, a répété lundi M. Borg.

Source :
 

 

2018-05-22T14:42:27+00:00