Google veut exploiter l’intelligence artificielle pour vous simplifier la vie

Google a présenté mardi, lors de sa conférence annuelle des développeurs, de nouveaux produits qui pourraient simplifier la vie des consommateurs.

Plusieurs des innovations visent ainsi à simplifier des tâches mondaines comme la composition de courriels, la compilation de listes ou la navigation en ville. Elles cherchent également à minimiser les distractions de plus en plus envahissantes qui découlent des innovations précédentes.

Les milliers de développeurs présents ont particulièrement apprécié une fonctionnalité de réalité augmentée ajoutée à Google Maps et qui, lors d’un trajet à pied, permettra de suivre des flèches – ou même un petit personnage – jusqu’à destination.

De nouvelles fonctionnalités des téléphones Android veillent au bien-être numérique des utilisateurs, par exemple un nouveau mode «silence» qui place automatiquement le téléphone en mode «ne pas déranger» si on le dépose avec l’écran contre la table. Un mode «on décroche» assombrira l’écran à un moment désigné pour aider au sevrage avant d’aller au lit.

L’assistant personnel numérique de Google aura de nouvelles voix, dont une inspirée par le chanteur John Legend, plus tard cette année. Il encouragera aussi les enfants à être polis en les remerciant quand ils diront s’il vous plaît, comme Amazon compte le faire avec son assistant Alexa.

L’assistant pourrait aussi être éventuellement en mesure de s’occuper des réservations, que ce soit au salon de coiffure ou au restaurant, mais cette fonctionnalité est encore en développement.

Google a dit que cette technologie baptisée «Duplex» sera déployée graduellement au cours des prochaines semaines. «On veut vraiment travailler fort pour que ce soit un succès», a dit le PDG de Google, Sundar Pichai.

D’autres changements seront plus immédiats. Une fonctionnalité de remplissage automatique qui utilise l’apprentissage machine sera ajoutée à Gmail pour offrir des suggestions pour compléter des phrases. Par exemple, Gmail proposera d’ajouter «depuis un bon moment» à la phrase «Je ne vous ai pas vu»; on accepte la suggestion en appuyant sur Tab.

Quand elle reconnaîtra un de vos contacts Google dans une photo, l’application Google Photos suggérera de partager le cliché avec cette personne. Elle convertira aussi les photos au format PDF, ajoutera automatiquement de la couleur aux photos en noir et blanc, ou mettra en noir et blanc une portion d’une photo couleur. Ces changements sont attendus d’ici deux mois.

L’objectif du géant des recherches en ligne est de rendre son assistant personnel et ses autres services – comme les résultats qui dopent ses recettes publicitaires – si utiles que les gens ne pourront plus s’en passer. Mais il veut aussi mettre en lumière les bienfaits sociaux de l’intelligence artificielle, notamment quand vient le temps d’améliorer les soins de santé, de protéger l’environnement ou de réaliser des découvertes scientifiques.

M. Pichai n’a rien dit des questions de protection de la vie privée qui ont placé des compagnies comme Google, Facebook et Twitter dans la mire des autorités, mais il a dit que la compagnie ne peut pas simplement être «éblouie par les innovations engendrées par la technologie».

«Nous savons que nous devrons naviguer de manière prudente et délibérée le chemin qui nous attend, a-t-il dit. Notre mission de base est de rendre l’information plus utile, plus accessible et plus bénéfique à toute la société.»

La nouvelle mouture du système d’exploitation Android, qui porte pour le moment le nom Android P, sera dotée d’autres fonctionnalités intelligentes. Elle enseignera ainsi à la batterie du téléphone à s’adapter à l’usage qu’on fait des applications afin de conserver l’énergie. Les téléphones qui utiliseront Android P apprendront aussi à ajuster la luminosité de l’écran en étudiant vos ajustements manuels, comparativement aux changements automatiques qui découlent de la lumière ambiante.

Mais tous n’en profiteront pas au même moment. Android P ne sera disponible que plus tard cette année, et les fabricants de téléphones et les fournisseurs de service limitent souvent les mises à jour aux modèles les plus récents. Les utilisateurs des téléphones Pixel de Google seront les premiers servis.

Samsung n’est pas invité à la fête, du moins pour le moment. Le géant sud-coréen rivalise de plus en plus avec Google en proposant des services qui concurrencent ceux proposés par Android.

Par exemple, les utilisateurs des téléphones Android n’auront pas accès à la version «bêta» d’Android P. L’application de caméra de Samsung ne profitera pas non plus de la fonctionnalité Lens qui permet à Google d’offrir des renseignements après avoir photographié un édifice ou une pancarte. Samsung est à développer un produit similaire, le Bixby Vision.

Source : Ryan Nakashima, Mae Anderson

 

2018-05-10T16:10:37+00:00