4,1 millions $ pour combattre la pornographie juvénile sur le web

Face à une hausse alarmante des incidents de pornographie juvénile au pays, le gouvernement fédéral accordera plus de 4 millions $ sur cinq ans au Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE) pour ses actions de surveillance en ligne.

«L’exploitation sexuelle des enfants est un crime qui ne cesse de prendre de l’ampleur, et qui a des conséquences dévastatrices», a déclaré mercredi matin le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, en conférence de presse au Parlement.

En 2016, 6 245 incidents de pornographie juvénile ont été rapportés au Canada, une hausse de 41 % par rapport à l’année précédente, selon Statistique Canada.

Le CCPE touchera 4 123 000 $ pour les cinq prochaines années, et 857 000 $ chaque année par la suite.

L’argent servira principalement à mettre à jour le programme informatique Arachnid, qui détecte les images et les vidéos d’agression sexuelle d’enfants sur le web. Dès qu’une image problématique est identifiée, le programme notifie les fournisseurs internet afin qu’elles soient retirées.

Depuis son lancement il y a un an, Arachnid a balayé 1,1 milliard de page web et procédé à 238 000 signalements. Les fournisseurs internet ont retiré les images offensantes dans 97 % des cas, selon le centre.

«Arachnid s’est avéré un outil plus efficace que toutes les autres méthodes d’enquêtes, dont celle, très traumatique, d’avoir des agents qui fouillent manuellement pour ce type de contenu», a indiqué le ministre Goodale.

Le financement permettra aussi au CCPE de continuera à exploiter le site de signalement des cas d’exploitation d’enfants en ligne, cyberaide.ca.

Finalement, une partie de l’enveloppe fédérale annoncée mardi sera consacrée à la création d’un réseau de communication entre survivants d’abus sexuels et où ces derniers pourront avoir accès à des ressources de soutien.

Source : TVA Nouvelles

2018-02-07T20:46:05+00:00