Pourquoi les entreprises investissent si peu dans le SEO, premier levier d’acquisition digitale ?

Le SEO reste le premier canal d’acquisition digitale. Et pourtant, c’est aussi le levier dans lequel les entreprises investissent le moins. Pourquoi donc ?

L’océan du web est soumis à des vents puissants et des tempêtes violentes, rendant toute position précaire. Sur ce territoire hostile, impossible de rester en place bien longtemps ! Il n’y a qu’un seul îlot de stabilité : c’est le référencementnaturel, qui assure depuis bien longtemps le succès des stratégies marketing de tous bords. Les référenceurs savent qu’il s’agit là du premier levier d’acquisition digitale. Les marketeurs le savent aussi. Même les internautes, qui passent massivement par le Search, le comprennent intuitivement. Et pourtant, les entreprises hésitent encore à investir dans le SEO. Comment l’expliquer ? Tentative d’éclaircissement en 4 raisons.

  1. Les entreprises peinent à saisir l’intérêt du référencement naturel

61 % des marketeurs font de l’optimisation SEO leur priorité marketing, aux dépens de toute autre stratégie.

Mais les marketeurs ne sont pas les décideurs. Avant d’adopter un nouveau cap, ils ont besoin d’un assentiment en haut lieu. Problème : les directions des entreprises ne sont pas forcément au fait de l’intérêt du référencement naturel. Le plus souvent, elles ignorent même de quoi il en retourne.

Petite piqûre de rappel : le SEO, c’est l’ensemble des méthodes et techniques permettant d’améliorer le positionnement des pages web sur les moteurs de recherche. Comprendre ce que peut faire le SEO permet de mieux en appréhender le potentiel et l’impact à long terme. Il faut savoir, notamment, que 97 % des expériences sur le web démarrent avec un moteur de recherche – principalement avec Google qui canalise 79 % du trafic mondial sur desktop et 94 % du trafic mobile. Sur ce même Google, 63 000 recherches sont effectuées à chaque seconde (source : Internet Live Stats). Inutile de préciser qu’il est essentiel d’être sur ce moteur de recherche pour espérer profiter de la manne représentée par tous ces utilisateurs et toutes ces requêtes !

  1. Les entreprises ne prêtent que peu d’importance à la visibilité digitale

Encore trop d’entreprises se disent que la visibilité digitale est un « plus » à ajouter à leur marketing, sans que ce soit indispensable. Après tout, si vous avez déjà un bon positionnement sur le marché, que votre base clients est riche et que les perspectives sont bonnes, pourquoi gesticuler en tous sens sur Internet pour attirer du trafic ?

C’est ignorer que la visibilité digitale est la nouvelle publicité. Et qu’elle est particulièrement bien adaptée aux évolutions du comportement des consommateurs. En vertu des avantages offerts par Internet, les utilisateurs sont plus curieux, plus exigeants et plus volatiles. Ils questionnent les moteurs de recherche dès qu’ils prévoient d’acheter un produit ou un service (61 % d’entre eux), et encore plus quand il s’agit d’un « gros » achat comme un ordinateur, une voiture ou une maison (81 % d’entre eux). Ce qui veut dire une chose : une entreprise qui n’est pas sur le web devient peu à peu invisible… Et finit par disparaître.

Mais ce n’est pas tout. Car les internautes sont également sensibles à la façon dont les sociétés sont présentes en ligne, par exemple à travers la publication d’articles sur un blog (complémentaire de toute stratégie de SEO réussie). On constate également que 50 % des utilisateurs sont plus susceptibles de cliquer sur un lien quand la marque apparaît plusieurs fois dans les résultats du moteur de recherche consulté. Autrement dit : plus une marque est visible, plus elle inspire confiance.

  1. Les entreprises ignorent que le SEO génère le meilleur ROI marketing

Ce qui n’est pas immédiatement mesurable n’est pas digne d’éloge : telle pourrait être la réponse opposée par une direction d’entreprise à un marketeur qui s’interrogerait sur le manque d’investissements dans le SEO. Or, ce qui est invisible n’est pas pour autant inefficace. Certes, les bienfaits du référencement naturel en termes de ROI (retour sur investissement) sont moins faciles à mesurer que ceux du référencement payant ou du Display. Certes, les effets du SEO mettent plus de temps à se faire sentir. Mais au final, quand on met bout à bout les résultats des méthodes naturelles et ceux des techniques payantes, on constate que le SEO est le levier qui génère le meilleur ROI marketing. D’abord, parce qu’il est très efficace : 51 % du trafic global provient du Search, contre 34 % des emails et des bannières publicitaires, et seulement 10 % du SEA. 70 à 80 % des internautes ignorent sciemment les liens payants pour cliquer sur les liens organiques issus du référencement naturel. Et 57 % des commerçants travaillant en B2B disent que les leviers du référencement SEO génèrent plus de contacts que toute autre stratégie.

L’efficacité du SEO est d’autant plus notable que les usages mobiles explosent. Alors que 87 % des mobinautes utilisent un moteur de recherche au moins une fois par jour, il devient crucial d’être visible également des internautes nomades.Ensuite, parce qu’il est (globalement) peu coûteux. Les investissements nécessaires sont moindres que dans une stratégie publicitaire, et les effets produits sont plus pérennes. Les leviers du référencement naturel permettent de bâtir une structure solide faite de notoriété et de confiance, dans une pure vision Inbound.

Non seulement vous générez plus de trafic pour des investissements réduits, mais ce trafic est déjà pré-qualifié puisqu’il s’inscrit dans une démarche active.

  1. Les entreprises croient que le SEO se résume à une affaire de positionnement

Bien que l’objet premier du SEO soit le positionnement des pages web sur les moteurs de recherche, c’est loin d’être son seul intérêt.

En réalité, la visibilité n’est que le premier effet d’un meilleur positionnement. Elle s’accompagne de deux notions plus déterminantes encore pour garantir le succès des entreprises : la crédibilité et la notoriété.

La crédibilité découle d’une présence notable sur les moteurs de recherche, elle-même étant la preuve de la pertinence des pages web afférentes et de la qualité des produits/services proposés.

 En effet, pour faire simple, Google favorise les résultats qui répondent le mieux aux demandes des internautes. Une page qui s’affiche dans les premiers résultats n’a pas atterri là par hasard. La notoriété procède de l’expertise attribuée à une marque sur le web.

Le référencement naturel s’appuie en grande partie sur les contenus, qu’ils soient publiés sur un blog professionnel ou directement sur le site web (72 % des marketeurs estiment que la création de contenu est la tactique SEO la plus pertinente).

Ces contenus permettent à l’entreprise d’affirmer son expertise dans son domaine et de démontrer son savoir-faire, dans le but de tisser des liens de confiance naturels avec les consommateurs. De telle sorte que ceux-ci se disent, quand ils cherchent tel produit ou tel service : « c’est cette marque qu’il me faut et pas une autre ! ».

Le SEO n’est pas qu’un jeu de leviers virtuels permettant d’activer un mécanisme obscur et sibyllin. C’est un faisceau de méthodes conduisant une entreprise à être plus visible, plus crédible et de plus en plus connue des consommateurs, au gré d’une stratégie marketing solide et pérenne. Il est donc plus que temps de dissiper ce malentendu et d’encourager les entreprises à investir dans le référencement !

Source: Andréa Bensaid Eskimoz

 

 

2018-06-12T13:46:28+00:00